Michel Pinochio

 

Charles Michel privilégie son propre intérêt et celui de son parti à l’intérêt général ! Il ne veut pas froisser sa majorité, ni se fâcher avec la N-VA.

Du coup, il a décidé de se coucher devant la N-VA. Quitte à devenir impopulaire auprès des citoyens, en prenant des mesures contre leurs intérêts.

 

 

 

Il suffit de voir, tout ce que le MR a accepté, afin de pouvoir rester au gouvernement quoi qu’il arrive : cadeaux fiscaux aux entreprises, augmentation de la TVA, augmentation des accises, attaques contre les salaires, l’index, les pensions, les services publics, les soins de santé, les chômeurs, les malades, la sécurité sociale, ……….

Voilà comment Charles Michel fait de la politique, en fonction des rapports de forces et contre l’intérêt général. Le Premier ministre fait passer ses propres intérêts avant ceux du pays. C’est intolérable !

En déroulant le tapis rouge devant les nationalistes flamands, il transforme la Wallonie en désert économique, afin de garder son siège coûte que coûte. Il nous dit qu’il le fait dans l’intérêt de tous les belges.

Charles Michel, se vante de représenter les francophones, mais la plupart d’entre eux n’ont pas voté pour ces accords. Le MR a une nouvelle fois retourné sa veste en allant jusqu’à duper son propre électorat.

Elle est loin l’époque où il était question de faire bloc contre la NVA, « nous avons pris nos responsabilités » nous dit-il. Quoi qu’on en dise, la véritable raison, c’est qu’il veut absolument rester au pouvoir quelles qu’en soient les conséquences !

Jusqu’où ira-t-il pour pouvoir garder son siège ?

Oui monsieur Michel, votre programme est inacceptable mais la présence au sein de votre gouvernement de ministres et secrétaires d'état, issus de la N-VA, parti séparatiste flamingant et dont certains ont un passé et des sympathies plus que douteuses liés à l'extrême droite, à certains nostalgiques du nazisme est inacceptable dans un gouvernement qui se dit démocrate.

Depuis votre accession au poste de Premier ministre vous faites le jeu de la N-VA et de son grand "gourou" Bart De Wever, dont le but ultime (je ne vous apprends rien), est l'indépendance de la Flandre. La grogne sociale que vous avez provoquée sert parfaitement ses projets.

Les francophones finiront grâce à vous à genoux, la N-VA aura ce qu'elle voulait.

Alors de grâce, monsieur Michel, avant qu'il ne soit trop tard, DEGAGEZ !